>
les jardins

localisation

Autour du château

superficie

5000m2

Les espaces extérieurs viennent offrir aux visiteurs comme aux artistes, des espaces de détente, de rencontre et de découvertes mais surtout de création.

3 entités artistiques et/ou collaboratives prennent possession  des Jardins : Les Incroyables Comestibles – Poissy (potager) dont la production servira tant à ses acteurs, tant à approvisionner le restaurant, le LAAB (Laboratoire d’Art et de Botanique) : collectif en résidence permanente qui propose au gré du temps des installations numériques au cœur de la nature, invitant les visiteurs à des expériences sensorielles inédites où les notes de musiques répondent aux montées de sève, où votre passage créé des sons aux moyens de faisceaux…Le Collectif Ciel Imaginaire, piloté par l’artiste paysagiste Eugénie Denarnaud a su également trouver sa place sur les abords du terrain du château en installant une œuvre artistique paysagère : le Bateau Pirate.

 

contacts

contact@chateauephemere.org

>
Les potagers du château

Les Incroyables Comestibles Poissy, l'association uShare et le Château Éphémère proposent ensemble des potagers participatifs et collaboratifs dans les jardins du château. L’idée est simple : faire d’un espace en friche un jardin partagé et contributif. Chacun est ainsi appelé à devenir un apprenti jardinier-citoyen, en construisant, plantant, cultivant et récoltant à sa guise fruits et légumes en libre-service.
Cette démarche collective participe d’une pédagogie basée sur l’échange de savoir-faire et le partage d’expérience. Les Incroyables Comestibles sont ainsi un formidable outil d’éducation populaire à l’écologie, qui reconnecte le citoyen à son environnement naturel et à ses ressources locales.
En janvier 2017, le projet obtiens la labelisation "J'agis pour la biodiversité" auprès du Ministère du développement durable étant conforme au cahier des charges de la "biodiv en action". Plus de renseignements ici : http://evenements.developpement-durable.gouv.fr/…/even…/7412.

Venez rejoindre tous les dimanches, de 14h à 18h les Incroyables Comestibles Poissy  dans le parc du Château pour participer à la mise en oeuvre d’un écolieu à vocation pédagogique au coeur de Carrières.sous Poissy.

L’espace actuellement vierge de tout aménagement a vocation à devenir un véritable lieu d’accueil, d’apprentissage et d’expérimentation autour de l’activité potagère à travers l’installation d’un potager à la française.

Ce potager se verra rapidement complété par l’installation de ruches, en partenariat avec un apiculteur Carrièrois, et d’un four à pain. Ruche et four seront ainsi le spectacle d’animations dominicales lors des beaux jours, sous l’oeil curieux d’un couple de paons que nous allons accueillir dans le courant de l’année.

Que vous soyez jardinier amateur ou confirmé, bricoleur du dimanche ou non, l’équipe des Incroyables Comestibles Poissy vous invite à les rejoindre dans une aventure qui fédère chaque semaine davantage de participants.

Rejoignez-les tous les dimanches (en fonction du temps) de 14:00 à 17:00 dans les jardins du château.

Contacts:

Philippe Bechet (Incroyables Comestibles) : 06 98 01 25 98

email : contact@incroyables-comestibles-poissy.org

Site internet : http://www.incroyables-comestibles-poissy.org

Les potagers du château par les Incroyables Comestibles Poissy, l'association uShare et Château Éphémère
Les potagers du château par les Incroyables Comestibles Poissy, l'association uShare et Château Éphémère
Les potagers du château par les Incroyables Comestibles Poissy, l'association uShare et Château Éphémère
Les potagers du château par les Incroyables Comestibles Poissy, l'association uShare et Château Éphémère
Les potagers du château par les Incroyables Comestibles Poissy, l'association uShare et Château Éphémère
Les potagers du château par les Incroyables Comestibles Poissy, l'association uShare et Château Éphémère

>
Le LAAB - Laboratoire Associatif d'Art et de Botanique

Le Château Éphémère convie le collectif LAAB à installer son atelier permanent dédié au développement et à la diffusion de leurs créations. Il articule ainsi l'espace de construction et d'exposition du travail, avec des temps de création et de conception, de jachère, puis d'évènements et d'expositions.

Forme collective, le LAAB mêle les initiatives d’artistes, techniciens et scientifiques juxtaposant les temps de fabrication, de « gestation » et d’expressivité.

L’espace du LAAB est un espace de recherche et de création, un espace expérimental qui porte en germe les formes conjointes de l’oeuvre à son contexte. Création et organisation d’expositions, expéditions botaniques : le LAAB associe à parts égales plantes, matériaux et individus dans son exploration du « vivant», aussi bien par affinités qu’au travers ses modalités de fonctionnement organiques.

Aujourd’hui, le LAAB combine les phases de « recherche/élaboration/exposition » et propose d’éclater les notions de durée afin d’investir un espace où l’émergence des formes prend toute son importance. Il ne s’agit pas de rendre tangibles certains phénomènes courants ou exceptionnels mais bien plutôt de générer — par la coexistence d’éléments — de la forme. L’espace d’exposition porte le regard sur les modalités de la création et transpose — en acte — la rencontre avec une matière, un support…

La dynamique de recherche du LAAB est ponctuellement rendue publique sur l’année. Cette manière de présenter l’expérimentation contribue à rendre visible une variation de formes dans la recherche en art. Au sein d’installations sonores, climatiques, lumineuses… les formes exposées se renouvellent, prennent le temps de la jachère, de la pause, celle du repos au travail, elles proposent un rythme, une cadence.

En tant que résident de Château Éphémère, Le LAAB sera force de propositions auprès des artistes, exposera ses recherches et participera aux évènements liées à la programmation. Les recherches se feront par sessions et la visibilité de ce travail sera envisagée de bout en bout, accessible et publique.

Le LAAB est composé de 3 membres : Sabrina Issa, artiste et collectionneuse de la flore semi-désertique et tropicale Africaine Fondatrice du LAAB et membre de l’équipe d’artistes de GLASSBOX, Nicolas Bralet, jardinier, artiste et compositeur, François David Collin, ingénieur logiciel au LAL – CNRS d’Orsay puis les artistes Delphine Chevrot et Fred Maury. Le LAAB c’est aussi la participation et les interventions depuis 2007 de nombreux artistes, philopsophes, écrivains, sculpteurs, Botanistes…

Plus d’informations ici : http://chateauephemere.org/residences/en-residence/

Crédit : LAAB
Crédit : LAAB
Crédit : LAAB
Crédit : LAAB
Crédit : LAAB
Crédit : LAAB
Crédit : LAAB
Crédit : LAAB

>
Bateau Pirate - Résidence Ecole Nationale Supérieure du Paysage / Villa Le Nôtre (Versailles) par Eugénie Denarnaud

Projet 

A la fois paysagiste, plasticienne et intervenante au département d’art de l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles, Eugénie Denarnaud souhaitais un projet de réappropriation de la friche autour du Château Vanderbilt dans le cadre plus large d’une résidence artistique menée à l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles.

Il s’agit de condenser à la fois un savoir faire artistique, botanique, d’ancrer celui-ci dans une réflexion sur le grand paysage de l’Ile de France et de proposer une manière de vivre l’espace naturel entourant le château, et de propulser les visiteurs vers le grand paysage des boucles de la Seine. L’idée est de pouvoir accueillir du public dans cette installation et de lui donner une existence propre, à l’ère d’une urbanisation massive, qui parfois laisse l’environnement au second plan. Le but est de donner au Château Éphémère une piste pour des formes d’appropriation nouvelle de son paysage quotidien.

Dans le cadre de la Villa Le Nôtre, un partenariat avec le Château Éphémère sur une période de 3 mois comprends la conception de l’œuvre, sa faisabilité, sa réalisation in-situ dans le lien qu’elle entretient avec la nature environnante et au grand territoire.

Le partenariat de production et de diffusion avec Le Château Éphémère et la Communauté d’Agglomération 2 Rives de Seine s’articule à un travail global, à l’échelle des Yvelines, sur la notion de l’appropriation urbaine libre des espaces flous laissés dans la ville et échappant à tout programme. Cette désignation est celle du Jardin Pirate, concept désignant les lieux d’appropriation spontanée en ville. Ce sujet est en cours de réflexion, depuis 2012 avec la contribution de Gilles Clément, paysagiste, jardinier, théoricien & Gilles Tiberghien, philosophe et spécialiste du land-art.

Dans le cadre du projet Jardin Pirate, le but de l’intervention au sein du Château Éphémère, et sur le territoire de la CA2RS (Communauté d’Agglomération 2 Rives de Seine), est de faire une pièce nommée Bateau Pirate qui dérive sur la friche des espaces extérieurs comme le belvédère sur le grand paysage de Chanteloup. Cette embarcation, propulse les visiteurs vers le paysage, raconte la géographie et l’histoire composite des rives de Seine, s’ancre, à la manière d’un manifeste dans un lieu dédié à la culture et à son partage. Le projet rentre dans un programme de découverte de la nature puisqu’il parle, à la fois des dynamiques spatiales environnantes, mais aussi de l’écosystème infra–botanique du site. Il agit comme une loupe et un révélateur.

Phasage : Le projet se déroule en trois temps :

– Phase 1 (en amont) : état des lieux, conception du projet, repérages sur site des potentiels pour l’installation de l’œuvre, dessin de la pièce, montage du chantier de réalisation en partenariat avec l’ENSP Versailles, préparation de l’accueil des stagiaires, commande des matériaux et fournitures ;

– Phase 2 (chantier de réalisation) : fabrication de l’œuvre avec un groupe d’étudiants de l’ENSP Versailles dans le cadre d’un stage de 1ère année & avec une équipe d’encadrement paysagistes et plasticiens :

Le site sur lequel l’œuvre est réalisée en février prochain est un des sites phares de cette évolution urbaine. Anciennement à l’emplacement de l’hippodrome du Château Vanderbilt, il a ensuite été un lieu d’extraction de graviers. Remblayé aujourd’hui, il présente tous les aspects d’une friche arborée, rare dans cette zone, vu la présence importante de lapins, maintenant la strate végétale au stade prairial. Ce lieu est le reflet des différentes actions qui ont menées le paysage qui se déploie aujourd’hui à proximité du Château Vanderbilt, devenu Château Éphémère, à un espace typique de végétation spontanée d’espèces pionnières. Une des volonté du projet est de raconter ce site en forçant l’observation d’un terrain dont les aléas de l’histoire ont crée ce type de végétation. L’idée est de créer ici un point de cristallisation du regard sur ce lieu emblématique. Le propos est d’ancrer le vaisseau, l’embarcation dans cet océan représenté par la friche, et d’emmener dériver les visiteurs sur cet écosystème particulier. Le sens de l’œuvre est de créer un vrai jardin botanique de friche, de façon à enclencher une réflexion sur le bouleversement des écosystèmes.

– Phase 3 : restitution & inauguration.

Les partenaires du projets sont : la CA2RS, le Conseil Général des Yvelines, l’ENSP, le Château Éphémère.

Le projet est réalisé par l’association CIEL – Collectif Imaginaire Ecosophie Liberté2, en la personne de Eugénie Denarnaud.

Plus de renseignements : eugeniedenarnaud.tumblr.com

Bateau Pirate, Dessin par Louis Lazaroo, Collectif Ciel
Bateau Pirate, dessin et Implantation, Eugénie Denarnaud - Collectif CIEL, Dessin par Louis Lazaroo
Situation, entre friche arborée et Prairie, Dessin par Louis Lazaroo

>
Esplanade Land-Art par Jean-Paul Ganem

Qu’est-ce que le Land Art ?
Tendance de l’art contemporain, apparue aux Etats-Unis vers 1967, qui délaisse les modalités traditionnelles de l’art au profit d’un travail dans et sur la nature.
(Définition du Petit Larousse)

Peintre à Paris, Jean-Paul Ganem obtient une résidence d’artiste à Méru dans l’Oise. Il peint des paysages en y intégrant des symboles de la consommation moderne : codes-barres, cibles, engrenages. Mais il n’a jamais le temps de finir ses tableaux, que la couleur des champs a déjà changé. Naît alors le doux rêve de réaliser des tableaux naturels où ses toiles sont les champs, ses pinceaux les engins agricoles et ses couleurs les semences.

Il a depuis réalisé plus d’une cinquantaine de projets en France et à l’étranger : Le Jardin de capteurs à Montréal (Canada), Le Jardin des fissures à Aubervilliers, le Jardin Botanique de Sao Paolo (Brésil)….

Ses projets n’ont cessé d’évoluer en fonction des lieux, des rencontres et des problématiques.

Site Internet de Jean-Paul Ganem : http://jpganem.com

Sur le projet d’Esplanade du Château Éphémère, le circuit imprimé reproduit évoque l’activité numérique du lieu, mais, à travers son graphisme, il évoque également un jardin à la française, la moindre des choses pour un château.

Le dessin se prête bien à un exercice de style et répond à une palette chromatique pensée : chaque année, il apparaitra avec des couleurs différentes.

La première année a surtout été un test. les semis ont eu lieu tardivement (en juillet) et les graines sélectionnées : phacélie et de moutarde jaune ont été choisies pour propriétés, elles apportent de l’azote à la terre. La phacélie, par sa couleur mauve bleutée est idéale pour préparer les sols. C’est un engrais vert reconnu pour sa croissance rapide et ses qualités en apports nutritifs qui étouffe les mauvaise herbes. Elle attire également les insectes pollinisateurs. La moutarde jaune ameublis les sols compacts et favorise ainsi la croissance des plantes qui vont lui succéder, comme le blé ou l’orge.  Ses racines permettent de briser les mottes d’un sol très lourd, elle facilite l’incorporation des éléments nutritifs. C’est aussi un excellent piège à nitrates et attire également les abeilles.

Pour le projet du château éphémère, on s’aperçoit ainsi de la discontinuité de la pousse des plantes ce qui traduis la qualité des sols, zone par zone.

L’année prochaine, les semis se feront en pointillé à l’aide de graines de cosmos rouge et blanc . Tous les 2/3 mètres, les couleurs changeront.

Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem, Crédit : Jean-Paul Ganem
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem, Crédit : Jean-Paul Ganem
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem, Crédit : Jean-Paul Ganem
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem, Crédit : Jean-Paul Ganem
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem, Crédit : Jean-Paul Ganem
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem, Crédit : Jean-Paul Ganem
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem, Crédit : Jean-Paul Ganem
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem, Crédit : Jean-Paul Ganem
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem, Crédit : Jean-Paul Ganem
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem, Crédit : Jean-Paul Ganem
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem, Crédit : Jean-Paul Ganem
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem, Crédit : Jean-Paul Ganem
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem, Crédit : Jean-Paul Ganem
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem, Crédit : Jean-Paul Ganem
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem, Crédit : Jean-Paul Ganem
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem, Crédit : Jean-Paul Ganem
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem, Crédit : Jean-Paul Ganem
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem - saison 2015, Crédit : Vanderlab
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem - saison 2015, Crédit : Vanderlab
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem - saison 2015, Crédit : Vanderlab
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem - saison 2015, Crédit : Vanderlab
Esplanade Land-Art de Jean-Paul Ganem - saison 2015, Crédit : Vanderlab