>
PASSI / Errare è Umano – Simona Polvani & Damiano Meacci
Performance, poésie sonore, musique électronique | Appel à projet

objet de la residence

Damiano Meacci, musicien électronique et Simona Polvani, auteur de formes poétiques et artiste performeuse se sont rencontrés dans le désir d’expérimenter la force expressive de la parole en tant que texte et voix dans son croisement avec la musique électronique. Ils sont à la recherche de l’interaction et de la transformation réciproque des matériaux textuels, sonores et musicaux. Ils se dirigent vers une dramaturgie fondée sur la présence et la vitalité.

Après avoir crées le poème sonore s_suite, ils travaillent pendant la résidence au Château Ephémère à la création de la performance sonore-poétique PASSI/Errare è umano qui se propose de questionner l’acte de l’errance. Errer comme mouvement, élan originaire et vital, spatial et physique, intime et politique. Errare, qui veut dire aussi se tromper, mouvement à faux pas. Errer pour se perdre ou se retrouver, partir, migrer, pas nécessaire, profondément humain.

Le processus de recherche artistique a été développé grâce au soutien technique et logistique du Centro Tempo Reale de Florence, qui est partenaire du projet.

 

BIOGRAPHIE

SIMONA POLVANI 

Simona Polvani est née à Prato, en Italie. Elle est auteur, performeuse, critique et traductrice de pièces de théâtre francophones contemporaines et de poèmes et d’essais. Elle a vécu à Rome et vit à Paris.

Elle est doctorante en Arts et Sciences de l’Art à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle prépare actuellement une thèse sur la performativité dans la dramaturgie de Gao Xingjian, Prix Nobel de Littérature en 2000, au sein de l’équipe CNRS EsPAS/Esthétique, Performance et Arts du spectacle.

Elle est l’auteur des pièces expérimentales Buio # titolo provvisorio et Amorfo, de nouvelles, de poèmes, ceux derniers parus dans différentes revues. Ses formes poétiques sont au centre de sa vidéo installation In apparenza (2012) en collaboration avec les vidéo-artistes Federico Fiori et Francesca Lenzi (InFLux), de la la performance de danse/poème et marionnette Périple (2015), de la pièce musicale s_suite (2013) pour voix et live electronics et du projet PASSI, en collaboration avec le musicien Damiano Meacci (Tempo Reale, Florence).

Elle est performeuse dans le net projet Angry Women de Annie Abrahams et a fait partie du collectifs de danse butō et performance Re-United Now-Here. En tant que critique, elle a créé le projet Tweet_interview questionnant la possibilité de la performativité et de la présence par un dispositif des entretiens publiques avec des artistes sur la plateforme du social network Twitter. Elle a traduit en italien des pièces de Fabrice Melquiot, Laurent Gaudé, Marie NDiaye, Christophe Pellet, Eddy Pallaro, Emanuelle delle Piane, Serge Kribus Gao Xingjian et Wajdi Mouawad.

DAMIANO MEACCI 

Compositeur, musicien et chercheur, né à Florence (Italie) où il vit, depuis nombreuses années. Il s’occupe de sound design, informatique musicale, live electronics, de production et post-productions musicales.

Il a été formé de manière académique – en étudiant auprès du Conservatoire de musique de Florence et de Bologne où il a obtenu le diplôme de musique électronique – et également par de nombreuses expériences tant artistiques que techniques.

Ses créations acousmatiques et ses performances ont été présentées dans différentes manifestations en Italie et à l’étranger. Dans les dernières années il a réalisé de fécondes collaborations, dont certaines encore en cours, avec des artistes provenant de domaines variés : de la littérature et de la performance (Roberta De Piccoli, Simona Polvani), de la musique (Gianluca Catuogno, Annamaria Federici), de l’art visuel (Edoardo Pisano), des installations sonores (Gianpaolo D’Amico).

En tant qu’informaticien musical et performeur il a collaboré à la réalisation de différentes œuvres de Luciano Berio et d’autres artistes italiens et étrangers : Adriano Guarnieri, Daniele Lombardi, Betty Olivero, Francesco Fonassi, Fanny&Alexander, pour ne citer que les collaborations les plus récentes.

Depuis 1996, il collabore avec le Centre Tempo Reale de Florence, fondé par Luciano Berio.

Il a aussi une vaste activité didactique dans le cadre de la création musicale et des nouvelles technologies appliquées à la musique. Il enseigne l’Informatique Musicale au Conservatoire de Musique G. B. Martini de Bologna, au Conservatoire D. Cimarosa d’Avellino et à l’Ecole de Musique de Fiesole (Florence).

Tant dans son activité didactique, dans ses créations, dans sa recherche, il se base sur l’échange continu, l’intégration entre l’étude formelle, un vaste travail de recherche et de développement dans différentes plateformes technologiques, utilisées intensivement dans les divers domaines de la performance.

>
photos
Portrait de Simona Polvani, crédit : D.R.
Portrait de Damiano Meacci, crédit : D.R.
Photo de main et papiers - credit : Guido Mencari (http://gmencari.com)