>
Annabelle Playe – InLAND | Come Back in Broad Day
Musique électronique | Appels à Projet

PÉRIODE résidence

du 09|04|19 au 19|04|19

espace de résidence

les ateliers

LIENS

Site internet de l'artiste

objet de la residence

Annabelle Playe et Marc Siffert souhaitent profiter de leur résidence au Château Éphémère pour expérimenter, rechercher des matières sonores, mais également avancer sur le traitement vocal ainsi que le rapport musique, voix/corps et espace. Le projet InLAND | Come Back in Broad Day est un dytique : un spectacle audiovisuel et une extension en réalité virtuelle.

BIOGRAPHIE

Annabelle Playe se forme au chant lyrique à l’Ecole de Musique de Pantin et à la composition musicale auprès de son directeur Sergio Ortega.

En 2018, elle est sélectionnée par le dispositif DGCA-SACEM et sera compositrice associée aux Scènes Croisées de Lozère jusqu’en 2020. Aujourd’hui, sa musique oscille entre électroacoustique, drone et noise. Sa recherche compositionnelle s’articule autour du timbre, de la physicalité du son, de la dynamique et des contrastes avec une attention particulière à la structure musicale. Sa démarche s’inscrit dans cette nécessité de développer à travers ses compositions une autre temporalité, un autre rapport à l’espace.

En live, elle se produit avec un dispositif d’instruments électroniques en solo, en duo avec Marc Siffert ou dans divers projets audiovisuels (Philippe Fontes, Hugo Arcier).

En 2018, elle est lauréate du fonds SACD “Musique de Scène” pour le spectacle « Delta Charlie Delta ». Depuis quelques années, elle explore la voix, le son, la vidéo et l’écriture selon les projets qu’elle mène.  Ses albums “Matrice”, “Vaisseaux” et prochainement “Geyser” sont publiés sur le Label DAC records.  Elle est également chanteuse dans le disque “Miroir des ondes” chez Ayler/Orkhêstra de Michel Blanc.

 

Marc Siffert

Après des débuts comme bassiste de rock, il découvre la contrebasse à 19ans et obtiendra une Médaille d’Or au Conservatoire National de Région deMontpellier 7 ans plus tard… puis Conservatoire Supérieur de Genève, prix de l’Académie Charles Cros…

Doté de cette formation classique, il jouera entre autre avec le Skokie Valley Orchestra of Chicago, l’Orchestre National de France ou encore le Capitole mais il sera très vite attiré par les créations contemporaines et mobilisera son savoir-faire pour l’opéra, le théâtre, la danse, le cinéma d’animation… Sa démarche musicale tend vers une exploitation totale des ressources de la contrebasse, dans un jeu ou le corps et la matière s’unissent dans la recherche d’un son.

Refusant toute étiquette, tout cloisonnement, il est également créateur de dispositifs de spatialisation sonore en temps réel et travaille sur l’éclatement spectral. Iconoclaste et subversif mais toujours intègre, il dépasse la notion de style pour privilégier celle d’intention…