>
Dans ma tête, pour écouter le Monde – Cie Adèle & le Squonk
Théâtre, installation sonore | Mises à disposition

PÉRIODE résidence

du 12|03|18 au 01|07|18

espace de résidence

Le Grand Studio

LIENS

Site de la compagnie Adèle & le Squonk

objet de la residence

Dans le cadre de sa résidences au Château Éphémère, la compagnie s’est fixée plusieurs objectifs : terminer l’écriture sonore et théâtrale et les répétitions (indissociables l’une de l’autre) de Dans ma tête, pour écouter le Monde, avec notamment en projet le réenregistrement de certaines prises sonores, l’amélioration de la composition et la spatialisation du son, le perfectionnement du jeu d’acteur dans l’espace, la présentation du spectacle au public lors des étapes de travail, la réalisation d’une captation vidéo…

Ces deux périodes de résidence s’inscrivent dans le prolongement de résidences réalisées dans d’autres lieux. Le calendrier de production prévoit qu’à l’issue de son travail au sein du Château Éphémère, le spectacle soit prêt à tourner.

BIOGRAPHIE

Pascale HEINISCH (conception et réalisation)

Forte d’un parcours riche et éclectique dans le spectacle vivant, elle officie depuis trente ans, comme comédienne, du théâtre gestuel et masqué aux textes contemporains, en passant par la marionnette, l’improvisation, le clown, la tragédie, le théâtre de rue, mais aussi comme metteur en scène, auteur de spectacles, pédagogue, facteur de masques…

Mais depuis une quinzaine d’années c’est autour du théâtre musical que se resserre sa curiosité ; musicienne multi-instrumentiste, elle devient alors comédienne-musicienne (création de personnages musicaux ou musiciens), et compositeur de musiques de scène pour de nombreuses compagnies de théâtre, cirque ou danse (Cie de l’Athanor, Cie Quincunx, Cie du Chaland, Trois petits points et Cie, Cie de la Caverne, Trucmuche Cie, Divine Quincaillerie, le Souffle des livres, Compagnie la Sensible, Compagnie Reveida…). Son vécu de comédienne lui donne une approche sensible et émotionnelle de la création musicale et une compréhension des enjeux dramaturgiques.

Depuis 2011 elle se forme en parallèle aux techniques du son pour élargir ses possibilités de création sonore (MAO à l’Ecole des Musiques Actuelles ATLA, composition électroacoustique au CRD de Pantin – diplômée en “Arts et techniques du son” 2016) ; cela change sa manière d’écouter et de composer, pour elle le bruit devient alors musique, et l’ordinateur son instrument de musique privilégié.

Dans le cadre de la compagnie Adèle et le Squonk, elle poursuit son petit bonhomme de chemin en développant ses propres projets d’écriture tant musicale que théâtrale, en toute liberté.

>
photos