>
Tristan Menez et Benjamin Le Baron – Instabilité
Performance visuelle & sonore / Art, Science | Résidents permanents

PÉRIODE résidence

du 06|01|20 au 31|01|20

espace de résidence

le vanderlab
studios de musique : VANDERSTUDIO… and good day
les ateliers

objet de la residence

Instabilité, une expédition art/science, de l’infiniment petit à l’infiniment grand.  À partir d’expérimentations reposant sur la discipline de la dynamique des fluides, cette performance proposera aux spectateurs une composition de tableaux cinétiques et sonores. En s’inspirant de l’univers scientifique et de la science fiction, il s’agira de faire ressortir toute la poésie et l’esthétique qui réside dans ces expériences sur les fluides en mouvement et mis en vibration.

La résidence au Château Éphémère sera l’occasion pour Tristan Ménez et Benjamin Le Baron de travailler sur la problématique de la monstration d’expérimentations art/science en Live, la mise en scène du son, de l’image et de la lumière. Il s’agira également de continuer le travail d’écriture du vocabulaire plastique et musical afin d’établir une narration à cette odyssée artistique et scientifique.

BIOGRAPHIE

 

Benjamin Le Baron [compositeur / musicien a baigné dans la musique depuis toujours.  Il affine rapidement son goût pour les musiques électroniques et les expérimentations sonores en tous genres. Auparavant compositeur au sein du groupe F.Hiro (Pop-Electro), Benjamin approfondit aujourd’hui ses bidouilles électroniques grâce à ses nouveaux projets musicaux (Fragments / Black Velvet Stereo…) et ses activités indépendantes de créateur & illustrateur sonore pour des festivals, des salles de concerts, des associations…

Tristan Ménez, est un artiste plasticien résidant à Rennes. Son travail s’articule autour des relations Art/Sciences et image/son. Diplômé d’une Licence en Arts plastiques et d’un Master recherche en Art et technologies numériques à l’Université Rennes 2, il travaille depuis 2014 sur la thématique des ondes vibratoires. Entre Op’art et Art cinétique, il interroge notre perception du mouvement, du temps et de l’espace. Avec le soutien du lieu d’art sonore Le Bon Accueil, il crée en 2017 l’installation “bloom”, une installation cinétique, lumineuse et sonore utilisant l’eau comme matériau sculptural. En 2019, avec le projet “Instabilité” et en collaboration avec Benjamin Le Baron, il poursuit ses recherches plastiques sur le fluide mis en vibration.

 

 

 

Tristan Ménez – Page Facebook