Selma Bourdon et Julie Machin, artistes et makeuses, en résidence au Château Ephémère, ont rencontré et échangé avec les Ambassadrices de l’association BECOMTECH. L’occasion pour les Ambassadrices de découvrir leur création MotherTree et d’en apprendre plus sur leurs parcours inspirants dans le domaine de l’art numérique.

Une journée sous le signe de la créativité et de l’art numérique. Taisia, Ferdawes, Marie, Sarah et Fatoumata, Ambassadrices de l’association BECOMTECH, la première association de référence pour les filles de 14 à 25 ans œuvrant à la mixité dans l’informatique & le numérique, ont participé à un après-midi en immersion au Château Éphémère, accompagnées par deux artistes en résidence : Selma Bourdon et Julie Machin.

 

Créer des œuvres techniques et poétique grâce au numérique !

 

Invitées lors de cet atelier mêlant art et numérique, les Ambassadrices BECOMTECH, alumnae des promotions JUMP IN TECH, ont découvert le travail des deux artistes et makeuses. À l’aide d’outils numériques, notamment de capteurs et de programmation, elles réalisent des œuvres uniques, des histoires poétiques et lumineuses, magnifiées dans la forêt.

Taisia, Ferdawes, Marie, Sarah et Fatoumata ont ainsi découvert les différents outils et machines du Fablab pour confectionner les colliers, écrire et tester le programme, qu’utilisent Selma et Julie, avant de pouvoir exporter l’installation à l’extérieur. Autre découverte, celle de la partie sonore dans les studios du Château, doté d’un dispositif octophonique, en enregistrant des voix, des sons et en testant le mixage et la diffusion multi-canaux.

 

Des parcours de femmes artistes inspirants

 

Ferdawes a adoré l’expérience et ces témoignages intéressants. Marie a elle aussi trouvé “inspirant de voir que des jeunes filles comme nous peuvent le faire. C’était joli de voir ce qu’elles avaient fait et ces LED… C’était magnifique ! “

Après la pratique, la discussion s’est ouverte. “Je suis arrivée dans un milieu exclusivement composé d’hommes (..) on est 3 femmes sur 40 employés, une dans chaque pôle à peu près. Ce n’est pas toujours facile, il faut se faire un caractère ! Au début, j’ai eu des expériences un peu compliquées. Mais je pense que ça apporte aussi d’être une femme dans ce milieu, on apporte beaucoup de sensibilité, d’écoute, d’attention en fait, et on m’en a beaucoup remerciée d’ailleurs”, encourage Julie.

Son conseil aux filles : “Rester soi-même, avoir du caractère et croire en ce qu’on fait. On a plein de compétences, on sait faire plein de choses et notre sensibilité peut être une force. Les rêves sont à portée de main si on ose !  Oser. Faites des choses. Peu importe !”

 

L’art, un moyen de changer les mentalités et bousculer les stéréotypes

 

“Dans mon collectif je suis la seule femme sur 8 personnes […] Ce n’est pas parce qu’on est moins bonnes mais parce que dans les mentalités ce sont des choses qui ne sont pas faites pour les filles”, explique Selma.

“Ça tient un peu à pouvoir viser à peu près là où notre profil correspond le mieux. Mais ça tient aussi quelque part à avoir le culot d’envoyer LE mail. Pour Robert Henke, avec qui j’ai fait mon stage, je me disais que jamais de la vie il allait m’accepter, pour moi c’était impossible, c’était un rêve. Et en fait il m’a juste dit : ah oui,oui. Pas de soucis. Je pense parce que les gens n’osent pas trop au final où il n’y a pas beaucoup de gens qui lui avaient demandé”, raconte-t-elle.

Former les jeunes filles pour qu’elles se sentent légitimes et leur ouvrir le champ des possibles. Voilà des missions qui sont au cœur des programmes de BECOMTECH. Et pour cause, “les filles ne représentent que 10% des effectifs des écoles d’informatique. Il est essentiel que les filles et les femmes s’emparent des lieux, des métiers et des outils qui façonnent le monde de demain”, explique Dorothée Roch, cofondatrice et directrice de BECOMTECH.

Présente sur six territoires à l’échelle nationale en présentiel et en ligne, l’association BECOMTECH donne aux filles l’opportunité de sortir des stéréotypes excluants qui entourent les métiers scientifiques & techniques, à travers deux programmes entièrement gratuits : “JUMP IN TECH” & “AMBASSADRICES”.

 

 

 

Le Château Ephémère accueille, depuis 2019, les promotions JUMP IN TECH de Carrières-sous-Poissy. Les inscriptions sont déjà ouvertes pour juillet 2021.

Plus d’informations ici : https://becomtech.fr/jumpintech

 

 

Suivez BECOMTECH sur leurs réseaux :  www.becomtech.fr  ◇  Instagram  ◇  LinkedIn  ◇  Twitter  ◇  Facebook