Aki Ito, compositrice japonaise, a suivi ses études en composition et en orchestration au CNSM de Paris. Parallèlement à ses créations instrumentales, sa sensibilité et son intérêt l’ont orienté dès le début de sa carrière vers la musique électronique et la nouvelle technologie.
Elle se focalise depuis 2016 sur l’étude d’un système temporel inspiré par l’astronomie. La lenteur qu’elle définit est un espace temporel qui change lentement et perpétuellement, où plusieurs périodes différentes coexistent et s’influencent entre elles. Pour le projet Astérismes, son rôle est de concevoir des sons et des processus à la fois spectaculaires et inspirants qui conviennent aux différentes formes, en développant son système temporel et compositionnel.
Jean-Philippe Lambert, a suivi des études scientifiques et musicales, accompagnées d’une formation aux techniques du spectacle vivant. Il effectue des recherches depuis 2001 à l’Ircam pour de nombreux projets, avec les équipes Analyse-Synthèse, Temps-Réel, Interactions Son Musique Mouvement et Espaces Acoustiques et Cognitifs. Actuellement, il collabore au framework Soundworks, utilisé par Astérismes, qui permet de réaliser des interactions distribuées sur des téléphones (concerts, installations et expériences).
Avec les soutiens de : ARCAN (Grenoble, France), Reservoir Festival (Forêt Noire, Allemagne), Château Éphémère (France), Pépinières Européennes de Création (Europe), Transcultures (Belgique).