>
Aki Ito & Jean-Philippe Lambert – Astérismes
| Résidents permanents

PÉRIODE résidence

du 06|03|20 au 20|02|20

objet de la residence

Le projet Astérismes propose une nouvelle expérience du concert sans scène et non frontale, immersive et participative, en se focalisant sur le public. Inspirée par les astres, il s’agit d’une expérience sensible de l’espace et du temps, liés par la musique et favorisant l’implication du public. Il s’agit d’une performance interactive, pendant laquelle les artistes utilisent les smartphones des participants, comme des instruments sonores et lumineux, pour produire des figures partagées.

Le but de cette résidence est de développer des figures spatiales pour le concert, qui soient perceptibles par le public principalement via l’écoute. Les figures ne sont pas forcément réalisées par des mouvements, mais elles incarnent des relations dans l’espace, au cours du temps. Après les avoir imaginés, nous avons la nécessité d’expérimenter des réalisations avec des participants pour valider notre recherche, ainsi que le système sous-jacent (musical et technologique).

Les astérismes, qu’est ce que c’est ? Ce sont les figures que les humains voient dans le ciel à l’intérieur d’une ou plusieurs constellations. Par exemple, dans la constellation de la Grande Ourse on voit l’astérisme de la Grande Casserole. Les artistes proposent de tisser des liens entre les participants par l’écoute des sons qui circulent entre eux.

Avec les soutiens de : ARCAN (Grenoble, France), Reservoir Festival (Forêt Noire, Allemagne), Château Éphémère (France),  Pépinières Européennes de Création (Europe), Transcultures (Belgique).

 

 

BIOGRAPHIE

Aki Ito, compositrice japonaise, a suivi ses études en composition et en orchestration au CNSM de Paris. Parallèlement à ses créations instrumentales, sa sensibilité et son intérêt l’ont orienté dès le début de sa carrière vers la musique électronique et la nouvelle technologie.
Elle se focalise depuis 2016 sur l’étude d’un système temporel inspiré par l’astronomie. La lenteur qu’elle définit est un espace temporel qui change lentement et perpétuellement, où plusieurs périodes différentes coexistent et s’influencent entre elles. Pour le projet Astérismes, son rôle est de concevoir des sons et des processus à la fois spectaculaires et inspirants qui conviennent aux différentes formes, en développant son système temporel et compositionnel.

Jean-Philippe Lambert, a suivi des études scientifiques et musicales, accompagnées d’une formation aux techniques du spectacle vivant. Il effectue des recherches depuis 2001 à l’Ircam pour de nombreux projets, avec les équipes Analyse-Synthèse, Temps-Réel, Interactions Son Musique Mouvement et Espaces Acoustiques et Cognitifs. Actuellement, il collabore au framework Soundworks, utilisé par Astérismes, qui permet de réaliser des interactions distribuées sur des téléphones (concerts, installations et expériences).

En savoir plus sur le projet Astérismes.